Réconciliation

Un enseignant guide les étudiants en résolution de conflit à Kajokeji, Soudan du Sud (Service Jésuite des Réfugiés)
Un enseignant guide les étudiants en résolution de conflit à Kajokeji, Soudan du Sud (Service Jésuite des Réfugiés)

Incité par des réalités mondiales urgentes et par des nécessités perçues parmi les réfugiés et les communautés d’accueil, le JRS a choisi la réconciliation comme un des quatre objectifs de sa Structure stratégique pour les années 2019-2023.

Cette mise en relief construit sur la longue expérience du JRS en construction de ponts à travers ses projets et sa présence, et reflète la priorité donnée par la Compagnie de Jésus à la mission de réconciliation et justice décrite comme « l’appel à partager l’œuvre de Dieu en réconciliation dans notre monde brisé. »

Le JRS exprime la réconciliation comme un voyage pour « créer de justes relations » parmi les réfugiés que nous servons, entre les réfugiés et les communautés d’accueil, et auprès de nos propres équipes dans le monde. Cette réconciliation est enracinée dans la justice et recherchée dans le dialogue entre différentes religions, cultures et groupes.

Le JRS constate le besoin urgent d’œuvrer pour la réconciliation et de bâtir une cohésion sociale dans pratiquement tous les lieux où le JRS est présent. Ce besoin est manifeste dans les impacts personnels et communautaires de  violence humaine, qui mènent au déplacement en particulier quand cette violence éclate dans des pays pauvres, dans des groupes vivant en proche voisinage, et conduit à de longues périodes de désordres et suspicion communautaires.

Pendant leur voyage vers la sécurité, et quand ils arrivent dans un pays d’accueil, de nombreux réfugiés font face à divers niveaux d’hostilité. Le manque de bienvenue est dû à des facteurs complexes qui sont différents d’un endroit à l’autre. Nombreux sont les mouvements politiques qui nourrissent des anxiétés  culturelles et économiques, ainsi que des politiques qui reflètent un éloignement de la solidarité, de la justice et des droits humains, et un climat de croissance de la xénophobie.

La mission du JRS en réconciliation se déploie de manière différente de lieu en lieu dans le but  de construire des ponts à travers l’éducation et parmi la jeunesse ainsi qu’en créant des espaces d’hospitalité et de bienvenue. La priorité est donnée à la construction de la capacité des communautés elles-mêmes de se mobiliser pour œuvrer en faveur de  la réconciliation et de la cohésion sociale.

Nos objectifs

  • Faire de l’approche de réconciliation fondée sur la foi une partie intentionnelle et intégrale de la mission et de la pastorale de JRS.
  • Renforcer les capacités des équipes de JRS, des réfugiés et des communautés d’accueil afin de résoudre les conflits et de s’attaquer aux facteurs de discrimination et de violence tout en s’efforçant de transformer individuellement et collectivement.

Pourquoi une approche de réconciliation fondée sur la foi ?

En tant qu’organisation confessionnelle, nous respectons l’importance cruciale des croyances religieuses pour fournir une base personnelle et communautaire solide pour les valeurs et la résilience, notamment parmi les réfugiés et dans les contextes de conflit.

La façon dont JRS aborde la réconciliation fondée sur la foi est unique à chaque endroit. Dans de nombreux endroits, les communautés se composent de plusieurs groupes religieux différents vivant ensemble, où JRS facilite la compréhension interreligieuse. Dans d’autres domaines, JRS sert les réfugiés et les communautés d’accueil qui suivent la même foi, et nous encourageons les groupes à se connecter sur les valeurs communes de leur religion. Dans tous les cas, JRS croit que la valeur la plus importante est celle du respect de notre humanité commune avant toutes les différences.

Nos principes directeurs

Les principes qui guident la stratégie de réconciliation de JRS sont enracinés dans la perspective que les réfugiés sont sur un voyage qui relie leur passé, leur présent et leur futur. Nous accompagnons les réfugiés sur le chemin de la protection, de leur dignité et de leur vie, créant de bonnes relations entre eux, avec les autres, avec Dieu et avec la création.

Alors que nous encourageons la réconciliation articulée comme « recréant de bonnes relations », nous :

  1. Recréons de bonnes relations entre les équipes de JRS, entre les réfugiés que nous servons et entre les réfugiés et les communautés d’accueil.
  2. Accompagnons les réfugiés dans leurs voyages vers la réconciliation et faisons appel à leur foi comme source de sens, de résilience, de motivation et de valeurs.
  3. Priorisons la valeur de l’humanité partagée en travaillant à une compréhension et à une appréciation plus approfondies de ce que nous avons en commun et de ce qui nous différencie.
  4. Invitons la participation des équipes de JRS et des communautés de réfugiés et d’accueil, en particulier de celles dont la voix n’est généralement pas entendue, et permettons une telle participation en aidant à renforcer la confiance et la capacité, et en créant des espaces où tous peuvent avoir leur mot à dire.
  5. Travaillons pour la justice qui rétablit et transforme les relations, et empêche la répétition de l’injustice.