Volunteer tutoring refugee children in mathematics and English at the FVDL Centre, Lebanon. (Jesuit Refugee Service)

Campagnes

Accueillir. Protéger. Promouvoir. Intégrer.

DÉRACINÉS DANS LEUR PROPRE PAYS

Les personnes déplacées sont confrontées à des défis similaires à ceux vécus par les réfugiés qui ont dû fuir leur pays : violations des droits de l’homme, manque d’accès à l’alimentation, au logement, à l’éducation et d’autres besoins et opportunités fondamentaux.

#InvisibleCitizens

JRS sert et accompagne les déplacés dans le cadre de ses programmes, et plaide à différents niveaux pour que les lois et les politiques nationales protègent des droits des personnes déplacées.

En savoir plus
Les femmes et les enfants travaillent dans des refuges temporaires du camp de déplacés de Muhanga, dans l’est de la République Démocratique du Congo. (Jesuit Refugee Service)

#DO1THING

Le JRS lance le campagne appelée #Do1Thing [#Fais1chose] pour montrer ce que les personnes individuelles peuvent faire pour accueillir, protéger, promouvoir et intégrer les réfugiés dans leurs communautés. Ce sont des personnes ‘ordinaires’ qui font des choses simples : offrir leur amitié, aider avec un cours de langue… Ces personnes ne se sont pas engagées dans de nombreux actes grandioses et héroïques, mais souvent offrent simplement ’une chose’, une forme de soutien, un jour par semaine.

L’espoir pour les réfugiés commence avec vous.

Quelle est cette chose que vous pouvez faire ?

#Do1Thing
Junghee, bénévole, enseigne l’anglais au Centre communautaire Arrupe à Parramatta

Promouvoir l'éducation des réfugiés

Le Initiative Globale d’Éducation (GEI) est une ambitieuse campagne internationale pour nous permettre d’ouvrir les portes de nos programmes éducatifs à 250 000 réfugiés chaque année à partir de 2020. Dr. Mireille Twayigira, qui plaide en faveur des programmes éducatifs du JRS pour les réfugiés, travaille avec nous pour sensibiliser à la réalité des jeunes étudiants qui grandissent dans des camps de réfugiés. Mireille était elle-même une réfugiée, aujourd’hui médecin en exercice. Son histoire montre le pouvoir que l’éducation peut avoir dans la vie d’un réfugié.