Groupe chrétien: recommandations pour un accueil de l’UE aux réfugiés d’Ukraine

23 mars 2022

Related: JRS Europe, Plaidoyer
recommandations accueil réfugiés Ukraine
Des réfugiés d'Ukraine traversent la frontière avec la Roumanie à Isaccea. (Marco Giarracca/Service Jésuite des Réfugiés)
Download this Resource

Le JRS Europe, ainsi que huit autres organisations chrétiennes travaillant sur les questions d’asile et de migration au niveau européen, se félicite du large soutien apporté par l’Union européenne, ses Etats membres et les citoyens européens aux réfugiés d’Ukraine. Nous formulons également des recommandations pour garantir une application rapide de la directive sur la protection temporaire et pour que les réfugiés puissent accéder à leurs droits.

En particulier, nous demandons à l’UE et aux autorités des États de:

  • Veiller à ce que toutes les personnes ayant besoin de protection qui quittent l’Ukraine soient autorisées à se prévaloir de cette protection – indépendamment de leur origine, de la couleur de leur peau, de leur sexe, de leur orientation, de leurs capacités ou de leur statut de résidence.
  • Appliquer la directive sur la protection temporaire de manière large, généreuse et harmonisée dans toute l’UE ;
  • Agir en solidarité avec les pays voisins de l’Ukraine, en facilitant et en soutenant la circulation des réfugiés dans toute l’UE et en organisant leur relocalisation si nécessaire ;
  • Soutenir les initiatives d’accueil bénévole et de logement privé, tout en encourageant la fixation de normes minimales, la sauvegarde et la fourniture par l’État, en temps utile, d’informations sur l’accès aux droits et au statut juridique et sur la transition vers un logement permanent ;
  • Tout en reconnaissant la difficulté d’assurer une couverture médiatique fiable à la frontière de l’Ukraine, les institutions de l’Union européenne devraient veiller à ce que les allégations de discrimination à l’encontre des personnes de couleur ou des groupes minoritaires tels que les Roms lorsqu’ils tentent d’entrer dans l’UE fassent l’objet d’une enquête et soient traitées ;
  • Accorder une attention particulière aux besoins des personnes les plus vulnérables, notamment les enfants (non accompagnés), les femmes, les victimes de traumatismes ainsi que les victimes de la traite des êtres humains, en mettant en place des systèmes de soutien spécialisés solides.
  • Veiller à ce que la protection des autres groupes de réfugiés et de demandeurs d’asile soit maintenue en évitant de les négliger, de les discriminer ou de détourner des ressources.

Lisez ici l’ensemble des recommandations.

 

En savoir plus