Liban : intensifier le soutien aux familles touchées par l’explosion de Beyrouth

28 September 2020

Sahar, travailleuse sociale de JRS, a grandement contribué à l’évaluation rapide qui a permis d’identifier la meilleure façon de soutenir les personnes touchées par l’explosion de Beyrouth. (Service Jésuite des Réfugiés)

Sahar, 26 ans, travaille avec JRS depuis un an en tant que travailleuse sociale au centre Nicolas Kluiters de Jbeil. Elle était chez elle quand l’explosion a secoué le Liban. Après s’être assurée que ses amis et sa famille étaient en sécurité, Sahar a concentré son énergie sur le service aux personnes immédiatement touchées par l’explosion. Elle s’est dit : « C’est notre pays. Si nous ne nous soutenons pas les uns les autres, qui d’autre sera là pour nous soutenir ? »

Sa réponse à l’explosion incarnait les valeurs de solidarité, de compassion et de subsidiarité de JRS. Tout d’abord, elle s’est portée volontaire auprès de la Croix-Rouge libanaise et a été témoin de première ligne du carnage. Elle explique : « La situation était catastrophique, les gens étaient sous le choc et la destruction était partout. J’ai vu les blessés et des scènes sanglantes. J’ai rencontré des familles qui étaient assises dans leurs maisons détruites parce qu’elles n’avaient nulle part où aller. »

Émue par cette douleur dont elle a été témoin, Sahar a fondé l’association « Je suis Beyrouth » avec sa famille et ses amis. En donnant, Sahar et ses amis ont reçu beaucoup de joie et ont formé de nouvelles relations. « Nous avons rendu visite aux familles à Beyrouth le lendemain de l’explosion et leur avons distribué des repas cuisinés et des aliments. Ils nous ont dit qu’ils avaient vraiment besoin de la nourriture que nous distribuions. Ils ont beaucoup apprécié nos visites et ont répondu avec de bons vœux et promesses de prières. Ces paroles nous ont profondément touchés et nous nous souviendrons toujours d’eux », décrit Sahar avec enthousiasme.

Nous avons rendu visite aux familles à Beyrouth le lendemain de l’explosion et leur avons distribué des repas cuisinés et des aliments. Ils nous ont dit qu’ils avaient vraiment besoin de la nourriture que nous distribuions.
Sahar, travailleuse sociale de JRS

Son travail s’est poursuivi avec l’équipe JRS de Bourj Hammoud. Peu après l’explosion, nous avons lancé une évaluation rapide pour aider les personnes touchées par l’explosion, et Sahar ne pouvait pas manquer la chance de participer à cette évaluation. « Je suis travailleuse sociale et une partie de mon travail consiste à faire des visites à domicile, alors je suis allée avec l’équipe des visites à domicile pour faire l’évaluation. Les gens étaient très généreux et étaient toujours souriants et insistant sur le fait de nous servir à manger et à boire malgré les dommages et la destruction. Nous étions fatigués, mais au bout du compte, je pense que nous avons été en mesure d’aider beaucoup en écoutant ces gens », dit Sahar.

« Mon expérience de bénévole avec JRS a été très riche. C’était bien organisé et basé sur les principes de JRS. Je me souviendrai toujours des paroles aimables des gens que nous avons visités ; c’est une expérience difficile, mais nous devons toujours trouver la patience de surmonter ces difficultés. »

Sahar a souligné l’importance d’exprimer nos problèmes et de ne pas les laisser s’accumuler à l’intérieur. Elle a conseillé aux victimes de demander de l’aide parce qu’elles ne peuvent pas tout faire par elles-mêmes. « Ce n’est pas une faiblesse que de demander de l’aide ; c’est quelque chose qui dépasse nos capacités. Nous devons parler de notre douleur, faire appel aux professionnels, et non pas réprimer cette tristesse à l’intérieur. Ces difficultés nous affecteront à long terme si nous n’en parlons pas », conclut Sahar.

 

Tout le personnel et les bénévoles qui ont participé à l’évaluation rapide ont participé à l’orientation de deux heures menée par le directeur du projet santé de mentale et de soutien psychosocial. Ils ont également été invités à faire rapport après la journée d’évaluation rapide comme moyen de soutien.