Afghanistan : les cours de radio permettent aux communautés marginalisées de continuer d’apprendre pendant la pandémie

12 mai 2020

JRS a lancé des cours d’anglais diffusés sur la station de radio Herat-AVA (Jesuit Refugee Service)

« Avec la propagation du Coronavirus, nous ne pouvons pas étudier avec nos enseignants et nos camarades de classe – seulement à partir de livres, ce qui est difficile », explique Halima, une étudiante à l’université de Bamiyan, Afghanistan.

Avec plus de 4 400 cas, le COVID-19 pose un défi de taille en Afghanistan, qui est déjà aux prises avec une profonde pauvreté, des conflits violents et un système de santé extrêmement fragile. Dans le but d’introduire des moyens d’éducation novateurs pendant le confinement, le ministère de l’Éducation a annoncé sa décision de lancer et de promouvoir des programmes d’enseignement à distance le 20 avril.

Pour compléter cette initiative, JRS a lancé des cours d’anglais (de débutants à niveaux intermédiaires), diffusés sur la station de radio Herat-AVA le 6 mai. Pendant les émissions de 30 minutes, deux enseignants de JRS font leur leçon d’anglais dans un format dialogique, offrant le temps pour les élèves d’appeler et de demander des éclaircissements grâce à leur portable.

Avec cette initiative simple, JRS espère rendre l’apprentissage de l’anglais accessible au plus grand nombre possible d’enfants.

« Le point clé est que ce cours atteint les plus marginalisés, particulièrement les étudiants qui ne peuvent pas parcourir de longues distances ou ne peuvent pas se permettre les frais de transport », dit Sakina, une enseignante de JRS.

Le point clé est que ce cours atteint les plus marginalisés, particulièrement les étudiants qui ne peuvent pas parcourir de longues distances ou ne peuvent pas se permettre les frais de transport.
Sakina, Sakina, une enseignante de JRS.

En raison du manque d’électricité, les habitants des régions reculées et montagneuses comme Bamiyan ont peu accès aux réseaux de télévision, et les émissions de radio sont très populaires. L’équipe de JRS Bamiyan se prépare à reproduire l’émission de radio pilote d’Herat très bientôt.

« Je suis heureuse que JRS prévoit de commencer des cours d’anglais à la radio. Ce sera une excellente opportunité et cela nous aidera à continuer à apprendre même pendant le confinement », dit   Halima.

COVID-19 est une grande menace, mais les étudiants qui n’ont pas accès à l’apprentissage à la maison peut être également un sérieux problème. JRS espère que les émissions de radio combleront une grande partie de l’écart que la pandémie a créé.